Deux minutes de plus avant de couper le cordon - Homo Medicalus

by Idris Amrouche


Posted on 20 Jan 2015 at 23:13 3842


Deux minutes de plus avant de couper le cordon

Une récente étude a découvert que reporter la coupure  du cordon ombilical de seulement deux minutes permet un meilleur développement du bébé pendant ses premiers jours de vie. 

Habituellement, dès que bébé naît, les médecins réalisent un contrôle rapide des fonctions vitales, puis, quelques secondes après la naissance, le cordon est clampé et coupé et le nouveau-né remis à sa mère.

Mais une nouvelle étude conduite par l’Université de Grenade en Espagne pourrait remettre cette pratique en question. Reporter de deux petites minutes la coupure du cordon influencerait la résistance au stress oxydatif auquel est confronté le nouveau-né.

Le stress oxydatif est un déséquilibre entre les radicaux libres liés au travail et les antioxydants présents naturellement chez le bébé. Il est à l’origine d’un état inflammatoire néfaste.

L’étude démontre que les bébés ayant bénéficié d’un clampage plus tardif ont un taux d’antioxydant significativement plus important et subissent moins l’inflammation qui suit le travail.

Comme l’explique le Pr Julio José Ochoa Herrera, l’auteur principal de l’étude : « Notre étude démontre que le clampage tardif du cordon ombilical est bénéfique sur la capacité antioxydante et réduit le signal inflammatoire lié au travail, ce qui pourrait améliorer le développement du nouveau-né au cours de ses premiers jours de vie. »

Le clampage est pratiqué dans la plupart des pays, certains en revanche préfèrent attendre que la circulation entre la mère et le nouveau-né s’arrête d’elle-même. Le clampage permet de limiter les risques d’ictère néo-natale et donc de photothérapie.

D’autres études restent encore à mener pour confirmer cet effet, mais si ce simple délai permet d’améliorer les conditions du bébé, cela mérite d’être étudié et mis en place dans nos maternités.

Articles similaires

Tags

bébé cordon ombilical enceinte nouveau-né antioxydant inflammatoire

Réactions

Social Networks

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter

Qui sommes-nous ?

« Au même titre que l’Homo Sapiens, et les nouveaux termes Homo Numericus ou Homo Economicus, Homo Medicalus révèle un des aspects de l’évolution humaine. Jamais dans l’histoire de l’humanité, l’Homme n’avait été autant étudié, compris et assisté médicalement. Homo Medicalus, révèle notre nouvelle nature. Notre corps intrinsèquement naturel, subit aujourd’hui l’évolution de la compréhension de notre physiologie, et de la société, permettant une nouvelle évolution de nos comportements, qui, tout comme l’évolution, est irréversible».


Idris Amrouche