Cette fille est née de trois parents biologiques - Homo Medicalus

by Idris Amrouche


Posted on 01 Oct 2014 at 09:32 1195


Cette fille est née de trois parents biologiques
Alana Saarinen est l’une rare personne dans le monde qui porte l’ADN de trois personnes, à l’aide d’un nouveau traitement contre l’infertilité qui sera bientôt accessible dans plusieurs pays d’Europe. - See more at: http://homomedicalus.blog.lemonde.fr/2014/09/06/cette-fille-est-nee-de-trois-parents-biologiques/#sthash.aRslZmCp.dpuf

Alana a bien une mère et un père, mais elle est parfaitement consciente qu’elle a reçu une petite quantité d’ADN d’une troisième personne. Cet ADN est présent dans une mitochondrie de donneur, les mitochondries sont de petites « usines », produisant l’énergie dont les cellules ont besoin pour réaliser leurs tâches

Alana fait partie des 30 personnes dans le monde à avoir reçu des mitochondries, et donc de l’ADN, d’une troisième personne. Elle a été conçue grâce un traitement contre l’infertilité inédit utilisé aux Etats-Unis, qui a par la suite été banni.

La mère d’Alana, Sharon Saarinen, a essayé pendant 10 ans de concevoir un enfant par les techniques classiques de fécondation in vitro, face à ces échecs, elle a souhaité tester une nouvelle procédure appelé « transfert cytoplasmique » dans l’institut Saint Barnabus aux Etats-Unis. Le cytoplasme est la structure dans laquelle se trouvent les mitochondries. « Nous sentions qu’un élément, une structure à l’intérieur de ce cytoplasme, ne fonctionnait pas de façon optimale». Une des principales candidates pouvant être impliquée, était une structure appelée mitochondrie », explique l’embryologiste clinique qui a réalisé la procédure.

C’est alors qu’un cytoplasme d’un donneur a été transféré dans l’ovule de Sharon Saarinen. Cet ovule a été fécondé par des spermatozoïdes du père. Ainsi, comme un peu de mitochondries ont été transférées, une partie de l’ADN du donneur s’est retrouvée dans l’embryon.

Dix-sept bébés seraient nés dans cette clinique utilisant cette procédure, dont une fausse-couche et des jumeaux. Pour différentes raisons, notamment le risque de fausse-couche ainsi que les problèmes éthiques posés,  elle a été abandonnée.

La décision du gouvernement britannique, annoncée cette semaine, de remettre cette procédure de remplacement mitochondriale au goût du jour était pour le moins inattendue.

Articles similaires

Réactions

Social Networks

Newsletter

Pour recevoir notre newsletter

Qui sommes-nous ?

« Au même titre que l’Homo Sapiens, et les nouveaux termes Homo Numericus ou Homo Economicus, Homo Medicalus révèle un des aspects de l’évolution humaine. Jamais dans l’histoire de l’humanité, l’Homme n’avait été autant étudié, compris et assisté médicalement. Homo Medicalus, révèle notre nouvelle nature. Notre corps intrinsèquement naturel, subit aujourd’hui l’évolution de la compréhension de notre physiologie, et de la société, permettant une nouvelle évolution de nos comportements, qui, tout comme l’évolution, est irréversible».


Idris Amrouche